Deux Algériens qui ne se sont pas vus depuis longtemps se rencontrent. Le premier, vêtu comme un prince, descend d’une superbe Mercedes. L’autre, à l’allure misérable, dit à son ami :

  • Eh bien dis donc, tu as réussi ! Tu fais quoi ?
  • Je mendie dans le métro.
  • Hein ? Ça rapporte tant que ça ?
  • Bien sûr. Essaye. Tu t’installes avec une pancarte, tu vas voir…

Deux jours plus tard, l’autre revoit son compatriote.

  • Hé, Ahmed, tu t’es foutu de moi ! En deux jours, j’ai ramassé un euro ! Pourtant sur ma pancarte j’avais écrit : « Ma femme est malade, ma fille est à l’hôpital, mon bébé n’a plus de lait. » Le métro, ça ne vaut rien !
  • Dis pas de bêtises, fait Ahmed, regarde ce que j’ai ramassé en deux jours.
    Il ouvre une énorme sacoche remplie jusqu’en haut de billets de dix euros.
  • C’est pas vrai ! fait l’autre éberlué. Mais qu’est-ce que t’avais mis sur ta pancarte ?
  • J’avais écrit : « Il me manque dix euros pour rentrer en Algérie. »

La Blague du Matin fournisseur officiel de bonne humeur !