Reconnaître une mélodie ou comprendre une phrase n’active pas les mêmes zones du cerveau, les deux hémisphères ne sont pas mobilisés de la même façon, ce que les chercheurs savaient déjà. Cependant, cette spécialisation asymétrique n’était pas expliquée au niveau physiologique et neuronal.