Un bruit, une présence, un téléphone qui sonne…, comment le cerveau opère une sélection entre ce qui mérite de s’y intéresser et ce qui doit être ignoré ? Une équipe de chercheurs a localisé, visualisé et chronométré ce système de tri sélectif grâce à des enregistrements intracrâniens.