Si vous êtes déjà tombé sur un petit ver blanc dans vos sushis ou votre tartare, cette expérience désagréable pourrait bien se reproduire. En effet, selon une méta-analyse de 123 publications, le poisson est 283 fois plus contaminé par des parasites qu’il y a 40 ans. Est-ce dangereux pour la santé ?