Plusieurs sans-abri ont été verbalisés au cours des derniers jours au motif qu’ils ne respectaient pas le confinement instauré pour freiner la propagation du coronavirus, selon plusieurs associations de lutte contre la pauvreté. De son côté, le ministère du Logement, a assuré, samedi, que 2 000 places d’hébergement supplémentaires vont être débloquées.