Des tests sanguins pour dépister le cancer sont mis au point depuis plusieurs années par les scientifiques, avec des approches différentes. Un nouveau test, basé sur l’étude des profils de méthylation de l’ADN, compte sur un algorithme pour trier les échantillons cancéreux des non cancéreux.