En annonçant qu’au moins 884 personnes étaient décédées des suites du coronavirus dans les Ehpad, le gouvernement a pour la première fois levé le voile sur la tragédie qui se joue dans ces structures à huis clos. Entre les résidents confinés, et parfois déprimés, et les patients contaminés, des aides-soignantes racontent leur quotidien bouleversé.