Un laboratoire français lance un essai clinique pour soulager des patients affectés par le Covid-19 à partir de l’hémoglobine de l’arénicole. Le sang de ce ver marin présente peut acheminer 40 fois plus d’oxygène que le sang humain. Il servirait de “respirateur moléculaire”.