Ils ont répondu à un appel lancé par le ministère français de l’Agriculture. Plus de 200 000 personnes ont candidaté pour compenser le manque de travailleurs dans l’agriculture, l’agroalimentaire et l’acheminement de produits afin de nourrir tout le territoire.