L’utilisation d’une application de traçage des citoyens grâce aux smartphones est étudiée de près par le gouvernement. Une technologie qui soulève des questions liées à la protection des données personnelles, mais aussi sur son efficacité réelle.