Le confinement instauré pour enrayer l’épidémie de Covid-19 représente un danger supplémentaire pour les 350 000 jeunes qui font l’objet d’une mesure de protection de l’enfance en France, dont la moitié en foyers ou en famille d’accueil. Les professionnels du secteur font au mieux pour parer à l’urgence et au quotidien. Témoignages.