Le porte-avions nucléaire français Charles-de-Gaulle compte parmi son équipage une quarantaine de marins porteurs de “symptômes compatibles” avec le coronavirus, selon le ministère des Armées. Actuellement dans l’Atlantique, le navire devrait rentrer en France de manière anticipée.