Alors que les fêtes majeures des trois religions monothéistes vont se succéder en avril et mai, les autorités françaises s’inquiètent des regroupements festifs qu’elles pourraient provoquer. Dans une note confidentielle consultée par France 24, Matignon appelle les préfectures à prendre des mesures pour faire respecter le confinement.