Si elle empêche un pacte républicain de se conclure après la crise sanitaire, “la réforme des retraites devra être mise de côté”, estime Gilles Le Gendre, le président du groupe La République en marche à l’Assemblée nationale, dans un entretien au Journal du dimanche.