Apple et Google mettent leurs outils à la disposition des gouvernements pour assurer un respect du confinement et tracer les personnes atteintes par le coronavirus. De rares voix s’élèvent en France pour avertir des dérives d’une société sanitaire mondiale qui place les individus sous surveillance numérique.