La France doit mettre en place un système de tests massifs et d’isolement des personnes indiquées pour éviter une nouvelle vague épidémique lors du déconfinement. C’est ce qu’indique une étude réalisée notamment par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), selon lequel la levée du confinement ne pourrait pas intervenir avant fin mai.