Le président Emmanuel Macron a annoncé, qu’à partir du 11 mai, seraient rouvertes “progressivement les crèches, les écoles, les collèges et les lycées”. Cette annonce surprise n’a pas tardé à susciter des inquiétudes et des critiques chez les enseignants.