Pour le dernier jour de l’université d’été du PS à La Rochelle, Manuel Valls avait la lourde tâche, dimanche, de recoller les morceaux avec des socialistes divisés, frondeurs, perdus. Entres huées et applaudissements, la salle était divisée.