Le projet de loi de finances rectificative, présenté mercredi en Conseil des ministres, acte une aide aux entreprises affectées par la crise du coronavirus de 110 milliards d’euros.