Le printemps s’annonce difficile – voire fatal – pour les maraîchers, pénalisés par la fermeture des restaurants et des marchés, due au Covid-19. Pour surmonter les pertes liées au confinement, certains ont imaginé de nouveaux systèmes de vente, comme la vente à emporter ou la livraison.