Alors que doit se tenir fin avril un débat parlementaire sur le traçage des données mobiles dans la lutte contre le coronavirus, le gouvernement a annoncé vendredi que l’application controversée “StopCovid” ne sera pas prête au moment des discussions.