Depuis le 16 mars, les écoles sont fermées en France. Pour les professeurs du premier et du second degré, profession composée à près de 70 % de femmes, pas question pour autant de renoncer à instruire. France 24 s’est entretenu avec plusieurs enseignantes dont le but est de maintenir une continuité pédagogique.