La filière viticole, la seconde de la balance commerciale hexagonale avec les spiritueux, est particulièrement fragilisée par la crise du coronavirus et les conséquences du confinement. Au point, selon Jean-Marie Fabre, président des Vignerons indépendants de France, de mettre en danger la pérennité de certaines exploitations.