Les tests sérologiques, qui permettent de détecter les anticorps créés à la suite d’une infection par le coronavirus, sont encore en développement. Nombre d’entre eux ne remplissent pas le cahier des charges pour leur homologation. Leur fiabilité, notamment, pose problème.