Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a partagé vendredi une étude de l’École des hautes études en santé publique selon laquelle le confinement a permis d’éviter le décès de 60 000 personnes en France.