Le géant du commerce en ligne devra bien restreindre son activité en France, selon une décision de la cour d’appel de Versailles rendue publique vendredi. La justice a toutefois élargi la liste de produits autorisés pour inclure notamment le matériel informatique et les boissons. En réaction, Amazon a prolongé jusqu’à mardi la fermeture de ses entrepôts français.