L’application StopCovid envisagée par le gouvernement français doit permettre de tracer la propagation du virus. Alors que le Conseil national du numérique s’apprête à remettre, vendredi, son rapport sur cette application et que l’Assemblée nationale doit en débattre mardi, son adoption divise jusque dans la majorité. Entre flou quant aux modalités techniques et crainte d’une dérive en matière de surveillance.