La compagnie aérienne Air France va recevoir un total de 7 milliards d’euros de prêts bancaires et de l’État français pour faire face à la crise du coronavirus, mais sa nationalisation n’est pas à l’ordre du jour, a annoncé vendredi le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.