L’Élysée a annoncé mercredi que les conditions n’étaient pas réunies pour que la France autorise la livraison du premier navire Mistral commandé par la Russie, prétextant notamment l’aggravation de la situation en Ukraine.