Il existe une autre courbe indissociable à celle des cas de Covid-19 dont on parle peu : l’accroissement des syndromes post-traumatiques chez les soignants. L’aplatissement de cette dernière dépend directement de la première.