De nombreux patients ont déserté les services de cancérologie français de peur de contracter le Covid-19. À l’hôpital Mermoz de Lyon, le service est passé de 160 à 25 interventions par jour. Cette baisse drastique inquiète les oncologues, qui appellent les malades à poursuivre traitement et chimiothérapie.