Interrogé en marge du sommet de l’Otan sur le livre de Valérie Trierweiler, le président français François Hollande a répondu aux attaques de son ex-compagne. “La fonction présidentielle doit être respectée”, a-t-il notamment déclaré.