Patrice, caméraman dans l’événementiel, pense avoir attrapé le virus lors d’un tournage. Malade puis guéri en apparence, il rechute après trois semaines et ressent de fortes douleurs thoraciques. “Respirer, c’est quelque chose auquel on ne pense pas. Quand on doit conscientiser chaque inspiration et chaque expiration, le temps est extrêmement long”, témoigne-t-il.