Le professeur français Matthieu Mahevas affirme à l’appui de son étude, vendredi sur France 24, qu’il n’a pas été observé d’effet de l’hydroxychloroquine sur “les cas graves” contaminés par le nouveau coronavirus.