L’ancien secrétaire d’État français au Commerce extérieur conserve son poste de député de Saône-et-Loire. Ses irrégularités avec les impôts lui valent cependant sa place au PS.