Poursuivies pour avoir dégradé une cloche de Notre-Dame, neuf militantes Femen ont été relaxées mercredi matin par le tribunal correctionnel de Paris, faute de preuves. Dans l’après-midi, le parquet de Paris a annoncé qu’il faisait appel.