Contre le VIH, une injection de cabotegravir tous les deux mois permettrait d’être protégé du virus plus efficacement que les comprimés de PrEP à prendre quotidiennement, selon des résultats annoncés par les Instituts américains de santé (NIH).