Destiné à freiner les départs croissants de candidats au jihad vers la Syrie, le projet de loi de lutte contre le terrorisme sera débattu à partir de lundi à l’Assemblée nationale. À ce jour, 946 Français sont impliqués dans ces filières.