François Hollande tentera, lors de sa conférence de presse semestrielle à l’Élysée, jeudi à 17 h (heure de Paris), de faire oublier une rentrée émaillée de mauvaises nouvelles. Mais la communication adoptée par le président est-elle la bonne ?