La France a enregistré en mai une baisse inédite depuis 1996 du nombre de demandeurs d’emploi n’exerçant aucune activité, soit 149 900 personnes de moins par rapport au mois d’avril. Ces chiffres sont cependant nuancés par un chômage toujours élevé et une reprise que partielle de l’activité.