La cour d’appel de Lyon a estimé jeudi que Merck avait commis une “faute” au moment du changement de formule de son traitement Levothyrox et a condamné le laboratoire pharmaceutique à verser 1 000 euros à chacun des 3 329 plaignants.