L’immunité conférée par une infection au coronavirus continue de diviser les scientifiques. Est-on réellement protégé après avoir été malade et combien de temps dure cette immunité ? Une nouvelle étude apporte quelques éléments de réponse.