Un Covid-19 toujours présent, une non-campagne, rejet des institutions… Plus de trois mois après le premier tour des municipales, le second tour a été marqué par une très forte abstention dimanche, avec plus de six électeurs sur dix qui ont boudé les urnes. Un désaveu prévisible.