Le suspense reste entier à Marseille, où les municipales n’ont pas livré un verdict clair, dimanche. D’un côté, la gauche est arrivée en tête mais sans majorité absolue, et de l’autre, la droite se déchire avant le “troisième tour” du scrutin, prévu samedi lors du premier conseil de la mandature.