Les trois Français jihadistes présumés, disparus après leur arrivée mardi à Marseille en provenance de Turquie, ont été placés mercredi en garde à vue et seront présentés à un juge anti-terroriste.