Cet été, pandémie oblige, c’est en France que la plupart des Français ont prévu de passer leurs vacances. À l’heure où la clientèle étrangère fait défaut, les professionnels du secteur touristique comptent sur eux pour sauver la saison. La concurrence est féroce entre les régions. Elles rivalisent d’inventivité pour attirer les vacanciers et mettre en avant leur potentiel. Mais la crise du coronavirus a changé notre façon d’envisager les vacances : l’objectif cette année est de fréquenter le moins de monde possible, si bien que beaucoup de Français en reviennent aux pratiques d’antan.