Certains dentistes ont parfois la main un peu trop lourde sur les antibiotiques. Cette pratique clinique est-elle soutenue par des preuves dans la littérature biomédicale ? Pas si sûr. Deux revues de la littérature viennent confirmer les recommandations sanitaires prudentes à cet égard.