Plusieurs milliers de personnes ont pris part samedi à Paris à une Marche des fiertés non-officielle, une semaine après la date initialement prévue pour la Gay Pride officielle, annulée à cause du coronavirus.