Le Premier ministre français a défendu, mercredi, devant les députés l’engagement de la France en Irak contre l’organisation de l’État islamique. “La sécurité nationale est en jeu comme elle ne l’a jamais été ces dernières années”, a-t-il déclaré.