Les manifestations sans autorisation sont désormais possibles, à condition qu’elles regroupent moins de 5 000 personnes, a tranché le Conseil d’État, lundi.